Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2021 6 01 /05 /mai /2021 09:32
Terrorisme et immigration : la lucidité est l’arme contre les extrêmes

Par 

 

Les Français n’ont pas attendu l’autorisation des médias ou des politiques pour constater que les derniers attentats étaient le fait d'étrangers. Ce qui ne signifie pas qu'ils nourrissent un réflexe raciste. Mais ils finiront par céder aux sirènes de l’extrême droite si les beaux esprits continuent à leur dire qu’il n’y a rien à faire. Il y a urgence à sortir de la paralysie pour passer à l'action et à regarder quelques réalités en face.

Une fois de plus, la France vit un drame, l’assassinat abject d’une fonctionnaire de police, mère de famille de 49 ans, et le débat se focalise sur la question de savoir si l’on a le droit de prononcer les mots « immigration » et « terrorisme » dans la même phrase. Pis, de les écrire ensemble à la une d’un journal ! Quelle transgression ! En 1997, Jean-François Kahn fonda Marianne contre ce qu’il appelait la « pensée unique » journalistique, pour imposer des sujets comme la sécurité ou l’immigration sans être renvoyé au Front national ; les lignes ont bougé depuis, à peu près partout, sauf dans le journalisme…

Et comme d’habitude, à droite, à l’extrême droite, on jette l’huile par bassines entières sur le brasier et on lance le festival des propositions stupides ou inapplicables. Comme d’habitude, à gauche, on joue les vierges effarouchées au motif que porter le débat sur l’immigration après cet attentat, ce serait laisser croire que tout immigré est un terroriste potentiel.

REGARDER LES CHOSES EN FACE

Regardons les choses en face : les Français n’ont pas attendu l’autorisation des médias ou des politiques pour constater que les derniers attentats (et les dernières agressions violentes, comme celle de Christian Lantenois, photographe tabassé à Reims) ont été le fait d’étrangers parfois en situation irrégulière, parfois récemment régularisés, parfois encore délinquants multirécidivistes.

« Rien n’est fait pour éviter le passage à l’acte de quelques individus à qui le djihadisme offre une compensation narcissique. »

Ce qui ne signifie nullement que ces mêmes Français nourrissent un réflexe raciste envers tous les immigrés. En revanche, ils finiront par céder aux sirènes de l’extrême droite et de ses caricatures si les beaux esprits continuent à leur dire non seulement qu’il n’y a rien à faire, mais surtout qu’ils sont coupables s’ils osent penser qu’accepter sur notre territoire des gens qui, pour une raison ou pour une autre, haïssent ce que nous sommes est une folie.

POUVOIR DE NUISANCE DES PRÊCHEURS RADICAUX

Bien sûr, certains laissent croire que tous les immigrés pourraient être des terroristes et que, finalement, tous les musulmans seraient des immigrés, donc hors de la nation. Mais on ne combattra efficacement ces amalgames que si l’on regarde en face quelques réalités : de la délivrance de permis de séjour sans vérification suffisante du profil des demandeurs à l’absence de moyens pour les reconduites dans leur pays des déboutés du droit d’asile en passant par l’insuffisance chronique du suivi psychologiquepour des gens dont on sait qu’ils ont vécu, entre exil, traversée à haut risque et découverte de la réalité du statut de clandestin, des traumatismes et des frustrations majeurs, rien n’est fait pour éviter le passage à l’acte de quelques individus à qui le djihadisme offre une compensation narcissique.

C’est d’ailleurs l’autre élément essentiel pour passer de la paralysie à l’action : prendre enfin la mesure du pouvoir de nuisance de prêcheurs radicaux avec lesquels la France est parfois moins dure que leur pays d’origine. Alors que le désespoir gagne la jeunesse tunisienne, la France ne semble pas avoir pris la mesure du danger, quand les arrivées de clandestins en provenance de ce pays explosent depuis deux ans. L’urgence est d’engager une coopération active pour lutter contre l’influence islamiste là-bas comme ici.

ACCUEILLIR DIGNEMENT CEUX QUI AIMENT LA FRANCE

Comprendre comment se joue le passage à l’acte terroriste, et quels sont les individus qui peuvent basculer, ce n’est pas montrer du doigt tout immigré, mais, au contraire, garantir que nul ne confonde la très grande majorité des immigrés et enfants d’immigrés avec ceux qui haïssent ce que nous sommes et n’ont rien à faire sur notre sol. Et cela passe par le fait d’accueillir véritablement, dignement, quiconque vient en France pour en embrasser la civilisation, parce que c’est cette civilisation, cette façon d’être au monde, qui a permis de construire une République capable de protéger les plus faibles et de leur offrir des conditions de vie décentes.

Il y a urgence. Le spectacle de l’impuissance est devenu insupportable à de nombreux Français. Et quand certains peuvent tranquillement appeler à l’insurrection, comme l’a fait récemment Philippe de Villiers, ou poser l’armée en recours, comme les signataires de la tribune publiée par Valeurs actuelles c’est bien parce qu’ils espèrent récupérer l’exaspération et l’inquiétude.

« On peut agir pour protéger les citoyens français et ceux qui aspirent légitimement à le devenir. Il n’y a pas d’autre solution pour qui veut éviter de dérouler un tapis rouge aux extrêmes. »

Ils ont échoué pour l’instant. Encore faut-il ne pas donner des armes à tous les démagogues du pays en continuant à empiler des lois antiterroristes sans jamais poser le bon diagnostic, celui d’une absence totale de politique migratoire au niveau français et européen et celui d’une destruction tragique de notre mécanique d’intégration sous les coups de boutoir des théoriciens de la culpabilité occidentale et du communautarisme décomplexé.

On peut continuer à pleurer sur l’instabilité du monde et ses conséquences tragiques. Ou l’on peut agir pour protéger les citoyens français et ceux qui aspirent légitimement à le devenir. Il n’y a pas d’autre solution pour qui veut éviter de dérouler un tapis rouge aux extrêmes.

 

Partager cet article
Repost0

Contact...

  • : LUGOWSKI Dominique
  • : Blog personnel : Un Homme Probe et Libre
  • Contact

Recherche